Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'ordre (reçu) et la morale (personnelle)

Publié le par road-movie

Malgré une censure non officielle le film a pu être diffusé en quelques endroits.

"Ils l’ont vu, ont été émus, remués, parfois déçus. Près de 800 spectateurs se sont rués dans l’un des trois lieux où était projeté, mercredi, L’Ordre et la morale, à Nouméa, à La Foa et à Koné. Ils se sont retrouvés plongés dans les événements tragiques d’Ouvéa."

Les Nouvelles Calédoniennes 16/12/2011

 

 LE FILM EST CENSURÉ EN NOUVELLE-CALÉDONIE !    

Kassovitz.jpg

 

Avril 1988, Île d'Ouvéa, Nouvelle-Calédonie.
30 gendarmes retenus en otage par un groupe d'indépendantistes Kanak.
300 militaires envoyés depuis la France pour rétablir l'ordre.
2 hommes face à face : Philippe Legorjus, capitaine du GIGN et Alphonse Dianou, chef des preneurs d’otages.
À travers des valeurs communes, ils vont tenter de faire triompher le dialogue.
Mais en pleine période d'élection présidentielle, lorsque les enjeux sont politiques, l’ordre n’est pas toujours dicté par la morale...
Une épopée violente et trouble qui marque le retour de Mathieu Kassovitz devant et derrière la caméra.


Site internet : www.lordreetlamorale-lefilm.com


Sortie du film le 16 novembre 2011


Interview de Mathieu Kassovitz (canal+)


Le dernier témoignage écrit sur ces évènements

 

Communiqué de Benoît Tangopi,  
ancien prisonnier d’Ouvéa et gardien de la grotte,  
sur le film « L’ordre et la morale » de Mathieu Kassovitz 

 

(...) Beaucoup d’entre nous n’étaient pas d’accord avec le fait que le scénario du film soit 
basé sur l’histoire et le livre de Legorjus. D’autant que l’équipe du film s’était engagé à ce 
que la vérité de ce que les gens d’Ouvéa ont vécu soit dite. Or, nous constatons 
premièrement que cet engagement n’a pas été respecté et que deuxièmement, le film 
avance des informations sans preuves. Le FLNKS est accusé d’être responsable de ce qui s’est 
passé et de nous avoir lâchés. Or jusqu’à aujourd’hui, il nous est encore difficile de faire la
lumière sur tout ce qui s’est passé. Il nous faut avant tout faire un travail de recherche de 
vérité avant d’avancer dans un film des faits sans preuves qui pourraient avoir des 
conséquences dramatiques pour la lutte de notre peuple. 
C’est pour cette raison que nous nous demandons si ce film va réellement nous aider, 
comme nous l’avait précisé Mathieu Kassovitz au départ. Nous constatons pour l’instant que 
ce film nous divise encore plus. Mathieu Kassovitz et son équipe nous avaient dit que leur 
film nous aidera à travailler pour notre indépendance. Nous constatons que ce film nous 
brouille et que ce n’est pas un film de réconciliation comme indiqué dans les médias. 
Nous ne sommes pas contre le film en tant que tel mais contre le fait que ce film soit basé 
sur l’histoire de Legorjus qui nous a trahis. Baser le film sur la version de Legorjus a pour
objectif de le laver de ses responsabilités dans la mort de nos frères. Nous avions dit que 
nous allions libérer les otages après le 8 mai 1988, deuxième tour des élections 
présidentielles, et Legorjus le savait, de même l’Elysée et Matignon, puisque Legorjus était 
leur intermédiaire. 
Nous reprochons à l’équipe du film de manquer d’analyse dans cette affaire. Ce manque 
aura et a déjà des conséquences négatives pour notre peuple ainsi que pour l’ensemble de la 
population de Nouvelle-Calédonie. Aujourd’hui les conséquences du film sont contraires à ce 
que l’équipe du film avait prétendu au départ. 

ordre-morale.jpg

Commenter cet article

zanpij 28/12/2011 19:47

Allez voir le film, il vaut le détour !
surtout pour ceux qui n'étaient pas là en 1988 !
Personnellement il ne fait que confirmer ce que je savais déjà !
MERCI P.LEGORJUS pour ta sincerité et ton honneteté !!
MERCI M. KASSOVITZ pour avoir retracé l'histoire de la tragédie d'OUVEA le plus fidèlement possible . Certes, on poura toujours completer l'histoire avec encore beaucoup de témoignages mais
l'esentiel et ce qu'il faut retenir est là !
Si le FLNKS était un groupe de terroristes; si les KANAKS étaient des terroris tes comme certains voulaient le faire admettre à l'époque; on ne serait peut etre pas en train de faire une polémique
(stérile !) sur ce film !!!