Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pas d’huile de palme dans nos assiettes !

Publié le par road-movie

L’huile de palme favorise le développement des cellules cancéreuses...

Scientifiques et experts de l’UE mettent en garde contre les risques pour la santé liés à l’huile de palme. Des études démontrent qu’elle contient des grandes quantités de substances toxiques qui provoquent le cancer et détruisent le patrimoine génétique et les organes. L’UE doit protéger notre santé et interdire l’huile de palme.

 

L’huile de palme est une catastrophe pour les forêts tropicales et leurs habitants mais aussi pour notre santé. Elle est riche en acides gras saturésDes scientifiques ont analysé ce qui provoquait la formation et la croissance des métastases. Résultat : une nourriture riche en graisses. Selon le directeur de recherche, l’acide palmitique, la composante principale de l’huile de palme, est particulièrement dangereux.

Les experts mettent en garde par ailleurs contre le glycidol et d’autres esters d’acides gras contenus en concentrations très élevées dans l’huile de palme raffinée. Cela est confirmé par une étude de l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

Il est prouvé que le glycidol est génotoxique et cancérigène affirme le docteur Helle Knutsen dans un communiqué de l’UE. Les quantités de glycidol présentes dans la nourriture industrielle pour les bébés sont dix fois plus élevées que la valeur considérée comme sans risque pour la santé.

Les nourrissons ne sont pas les seuls en danger mais aussi toutes les personnes qui mangent beaucoup de produits contenant de l’huile de palme. Cette dernière est présente dans un produit sur deux. Nous la consommons du matin au soir, bien souvent à notre insu : margarine, plats préparés, charcuterie, biscuits, glaces, sucreries et bien d’autres aliments contiennent de l’huile de palme.

L’industrie agroalimentaire raffole de cette huile de palme bon marché, qui se conserve bien et universellement utilisable. Il existe pourtant des alternatives : les huiles végétales européennes – de préférence pressées à froid - comme l’huile de colza, de tournesol et d’olive.

Pour la santé, les forêts tropicales et les droits de l’homme : demandons aux représentants politiques et aux autorités publiques de bannir l’huile de palme de notre alimentation.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Lettre  ( signez la pétition ici )

Au gouvernement français et aux institutions européennes

Mesdames, Messieurs,

des scientifiques ont prouvé qu’une alimentation riche en graisses favorisait considérablement la croissance des cellules cancéreuses et la formation de métastases. D’après leur étude, le principal responsable de cet effet est l’acide palmitique, l’un des composants majeurs de l’huile de palme.

L’UE tire également la sonnette d’alarme en raison de l’huile de palme dans notre nourriture. Le 3 mai 2016, l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié une étude sur les risques pour la santé liés aux esters d’acide gras dans les aliments. Dans cette étude et dans le communiqué l’accompagnant, l’EFSA met en garde contre les aliments contenant de l’huile de palme. Ils présentent souvent des concentrations très élevées de substances nocives qui provoquent le cancer et peuvent nuire au patrimoine génétique, au foie, aux reins et aux testicules.

Les bébés, les enfants et les jeunes sont particulièrement menacés car ils mangent de nombreux produits qui contiennent de l’huile de palme. Mais les adultes le sont également, l’huile de palme étant présente dans un produit fini sur deux dans les supermarchés actuellement.

Nous vous prions d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de notre très haute considération.

 

Commenter cet article