Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2226 TIGRES !

Publié le par road-movie

tigres en Inde
tigres en Inde

Une très bonne nouvelle : le nombre de tigres en Inde a augmenté !
En 2006, l'Inde comptait 1411 tigres sauvages, en 2010, ils étaient au nombre de 1706 et nous avons appris aujourd’hui qu’ils sont désormais 2226 !
C’est en grande partie grâce à une meilleure gestion et une meilleure protection des réserves de tigres et autres aires protégées.

(2226 tigres, ...dont celui entendu dans la jungle de Annamalai au Tamil Nadu.)

En Inde, le tigre n'est plus menacé d'extinction

Le nombre de félins a augmenté de 60 % depuis 2006, mais les incidents se multiplient avec la population.

On disait le tigre décimé, éradiqué. Il y a vingt ans, la BBC prédisait sa disparition pour l'an 2000. Pourtant, en ce 20 janvier 2015, le ministre indien de l'environnement Prakash Javadekar a le sourire. Le dernier recensement vient de tomber: «L'Inde abrite 70 % de la population mondiale de tigres», proclame le ministre. Puis il sort un feutre rouge, se dirige vers le tableau derrière lui et, sans piper mot, inscrit le chiffre tant attendu: 2226. Bien loin du niveau de 2006, quand le pays ne comptait plus que 1411 bêtes.

Le ministère de l'Environnement a mis les bouchées doubles pour ce recensement, mobilisant 400 personnes et 6 ONG, scrutant, pendant un an, un territoire de 378 118 km2, grand comme l'Allemagne. Signe que le pays semble prendre au sérieux la survie d'une espèce vénérée des hindous. Le tigre est l'animal que chevauche la déesse Durga dans sa victoire contre le démon.

Malgré tout, certains experts estiment que ce sont les organisations non gouvernementales, et non l'Inde, qui sont la clé de cette renaissance. «L'accroissement démographique a surtout eu lieu au Kerala, au Karnataka, au Tamil Nadu et au Maharashtra, observe le zoologue Valmik Thapar. Dans ces régions du Sud et de l'Ouest, des chercheurs travaillent seuls depuis dix ans, sans rien attendre des autorités.» Ces quatre États abritent plus de 40 % des tigres de l'Inde.

Réformer les offices des forêts

Pour la communauté scientifique, ce renouveau est un premier pas. «Le pays peut abriter jusqu'à 10.000 tigres», estime le zoologue Ullas Karanth dans le quotidien Mint. Les scientifiques évoquent deux pistes pour y parvenir. D'abord la réforme des offices des forêts, qui gèrent les réserves animalières. Héritage de la colonisation, ils devaient alors veiller sur le bois des forêts, ressource vitale pour la construction des voies ferrées. La protection de la faune n'était pas leur priorité. Conséquence de ce legs colonial, les employés des offices passent pour des bureaucrates peu concernés par la protection des espèces. «Ils ne connaissent rien aux tigres, s'agace Valmik Thapar. Ils passent leur temps à les endormir à coups de tranquillisants pour les soigner ou les déplacer. Ces intrusions sont traumatisantes pour les bêtes.» Le scientifique Ullas Karanth suggère donc de confier la protection du tigre à des ONG, dans le cadre de partenariats public-privé.

Deuxième piste: la sauvegarde des corridors que les tigres empruntent pour se déplacer et s'accoupler d'une réserve à l'autre. Ces allées et venues sont cruciales pour la diversité génétique et la survie de l'espèce. Or les parcours sont menacés. «Celui qui longe le Népal, entre le parc de Corbett à l'ouest et la réserve de Dudhwa à l'est, est parsemé de canaux, de zones industrielles et accueille une base militaire, s'inquiète Belinda Wright, directrice de l'ONG Wildlife Protection Society of India. Le tigre cherche alors un autre chemin et rentre en contact avec l'homme. D'où des conflits avec la population qui se multiplient depuis quelques années.»

L'avocat Avinash Basker, spécialiste en droit environnemental, préconise d'inscrire les corridors dans la catégorie des zones écologiques sensibles: «Il s'agit d'un statut inscrit dans la loi. Cela permettrait de sauvegarder les habitations installées dans ces couloirs, tout en empêchant les constructions trop imposantes.»

Mardi, le ministre de l'Environnement a promis davantage de terres et de points d'eau pour les tigres, sans plus de précisions. Depuis son arrivée au pouvoir l'an dernier, le BJP, parti de la droite nationaliste, veut accélérer les mises en chantier d'usines et d'infrastructures pour relancer la croissance. Au risque, selon les écologistes, de sacrifier l'environnement. (lefigaro.fr)

Commenter cet article

Leonid10 01/02/2015 11:37

Il y a plus de 4.000 tigres en Siberie, qui sont aussi a proteger en raison du braconnage.

Bindidon 01/02/2015 11:37

En 1940, il y avait encore 40.000 tigres du Bengale (Panthera tigris tigris)...