Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une "usine à bébé" en Inde

Publié le par road-movie

Une "usine à bébé" en Inde

La première « usine à bébés » de la planète va ouvrir en Inde. Elle abritera des centaines de femmes qui porteront des bébés pour des couples occidentaux.

Le complexe de plusieurs millions d’euros – qui aura une boutique de souvenirs et des chambres d’hôtel pour les personnes venant recueillir les nouveau-nés – est en cours de construction en Inde. Il est supervisé par un médecin controversé du nom de Nayna Patel. Un étage sera conçu pour abriter les mères porteuses, Nayna espère les payer quelques 4950£, soit 5800€ par bébé porté, une somme conséquente qui pourraient attirer de nombreuses femmes vivant dans l’extrême pauvreté.

Elles seront mises enceintes en utilisant le sperme et les embryons envoyés par courrier par des couples sans enfants. Une fois les enfants nés, les couples acheteurs se rendront en Inde pour récupérer leur nouveau fils ou nouvelle fille, un peu comme s’ils se rendaient dans un magasin pour y récupérer leur commande.

Le Dr Patel possède déjà une clinique de rue qui abrite 100 mères porteuses dans une maison individuelle. Elle a déjà fait l’objet des menaces de mort de la part de personnes qui l’accusent d’exploiter les femmes pauvres pour s’enrichir. Mais elle considère son travail comme une « mission féministe » rassemblant des femmes nécessiteuses avec de futures mères qui sont incapables de concevoir.

« Ces femmes font un travail » explique-t-elle. « C’est un travail physique. Elles sont payées pour ce travail. Ces femmes savent qu’il n’y a pas de gain sans douleur. Je me vois vraiment comme une féministe. La GPA c’est une femme qui en aide une autre. »

Le médecin – dont les plans d’expansion ont été révélés dans un documentaire BBC4 – paie les porteuses 4,950 £ et demande £ 28,000 aux couples sans enfant, de quoi lui assurer une importante marge.

Depuis que le programme a été établi, elle aurait accompagné la naissance de près de 600 bébés pour ses clients fortunés. Un médecin britannique nommé Michael s’est adressé à la BBC après être allé visiter la clinique avec son épouse russe Veronica, qui est infertile. « Les procédures sont stériles et ce n’est pas différent de ce dont je suis habitué dans le monde occidental » aurait-il assuré.

Papiya, l’une des mères porteuses attend des jumeaux pour un couple américain. Elle se réjouit de pouvoir bientôt acheter une maison. « Avoir des jumeaux signifie que nous obtiendrons un important bonus. La dernière fois que j’étais porteuse j’ai acheté une voiture et j’ai aussi prêté de l’argent à ma belle-sœur. »

Un véritable commerce d’êtres Humains qui pourrait bien se développer étant donné les sommes en jeu..

article original : http://metro.co.uk/2013/10/01/worlds-first-baby-factory-inside-indias-home-for-surrogate-mothers-4130692/

a willing worker

a willing worker

Commenter cet article